Le Confucianisme

C’est l’une des plus grandes écoles philosophiques, morales, politiques et religieuses . Elle s’est développée à partir des œuvres attribuées au philosophe Kong Fuzi «maître Kong» (551 – 479 av.J.C.), connu en occident sous le nom de Confucius. Les préceptes confucéens ont influencé les sociétés orientales autant qu’elles ont influencé les sociétés occidentales et notamment l’Europe, ces derniers ayant été rapportés par les missionnaires jésuites entre le XVII et XVIIIème siècle.

Aujourd’hui encore les idées apportées par le Confucianisme sont très largement répandues et transmises aux jeunes générations, comme c’est le cas notamment au Vietnam.

Confucius, le « maître »

D’origine chinoise, il fut haut-fonctionnaire du royaume féodal de Lu. Exilé, il dut mener une vie errante pendant 14 ans avant de rentrer définitivement chez lui où il consacra le reste de sa vie à l’enseignement et la compilation d’œuvres anciennes. Homme de lettre et enseignant, il recourait à l’usage de tautologies (lapalissades et pléonasmes), d’analogies (similitudes) ou de métaphores pour s’exprimer.

On ne dispose pas réellement de traces directes de ses idées, et ce malgré le fait qu’il ait participé à l’écriture de divers grands textes canoniques. Celles-ci ne sont parvenues jusqu’à nous que sous forme de paroles et de pensées recueillies par ses disciples dans un unique ouvrage: Les «Entretiens de Confucius».

La morale Confucéenne

Les hommes de l’antiquité «qui voulaient organiser l’état, réglaient leur cercle familial, ceux qui voulaient régler leur cercle familial, visaient d’abord à développer leur propre personnalité; ceux qui voulaient développer leur propre personnalité rendaient d’abord leur cœur noble; ceux qui voulaient ennoblir leur cœur rendaient d’abord leur pensée digne de foi; ceux qui voulaient rendre leur pensée digne de foi perfectionnaient d’abord leur savoir» (Confucius) .

A la lumière de l’analyse de la littérature confucéenne, il apparaît clairement la création d’une hiérarchisation de la société jusque dans la cellule familiale pour obtenir un certain équilibre qui permettrait pacification, ordre et harmonie (respect des ancêtres , piété filiale , obéissance aux aînés , patriarcat …), mais aussi confiance, bienveillance et respect des rites et de l’autorité.

Vers le Xème siècle, son développement, influencé par la philosophie bouddhiste, induira une explication rationaliste du monde appelé Néo-confucianisme: chaque organisme remplit avec précision sa fonction, quelle qu’elle soit, au sein d’un organisme plus vaste dont il n’est qu’une partie.

dws-t-is-one-Confucianism

 

2 réflexions sur “Le Confucianisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s