La vie nocturne à Hanoï

Avant de venir dans ce magnifique pays qu’est le Vietnam, je me suis bien évidemment renseignée sur la vie sur place, et plus particulièrement sur la vie à Hanoï, ma ville d’accueil. Parmi les choses que j’ai pu lire à travers les différents forums que j’ai pu consulter avant mon départ, une information en particulier m’avait pour le moins surprise: il n’y aurait pas de véritable vie nocturne au Vietnam. Mais est-ce réellement le cas?

Tout d’abord, cela dépend bien entendu de la définition que l’on apporte à “vie nocturne”. Si pour vous la vie nocturne se définie par passer sa nuit en boîte de nuit et boire de l’alcool à outrance, alors la réponse ne sera pas positive, mais effectivement, on ne trouve pas de boîte de nuit à tous les coins de rue. Par contre vous avez l’embarras du choix concernant les endroits où boire!

Si par contre pour vous le concept de vie nocturne englobe bien plus que les simples boîtes de nuit, alors la réponse est négative. Les rues de Hanoï bouillonnent jusqu’à tard dans la nuit, les gens sortent dans les rues, profitent de la fraîcheur de la nuit et de la ville qui, sous les lumières, prend un tout autre aspect. Le rideau noir qui s’est abattu sur elle cache ses défauts, et les projecteurs et autres ampoules ingénieusement placée savent perfectionner ce qui constitue sa beauté.

Dès 19h30 – 20h, c’est aussi l’occasion de croiser des groupes d’hommes, et plus souvent de femmes, généralement d’un âge déjà avancé, qui soit font de l’exercice et dansent, soit méditent, et ce au bord des différents lacs disséminés un peu partout dans la ville. D’ailleurs, c’est aussi la période de sortie des moustiques, alors armez vous de votre meilleur anti-moustique si vous souhaitez faire l’expérience de la vie nocturne au bord des lacs de Hanoï!

Mais les rives ne sont pas les seules à bouillonner de monde. Les rues elles aussi sont encore particulièrement vivantes, et les nombreux petits restaurants sont souvent pleins à craquer des locaux qui s’y entassent pour manger. Et dans tous les coins de rue, vous aurez l’occasion d’essayer la nourriture de rue, des beignets de viande frits aux brochettes de viande de porc et autres pattes de poulet, sans parler des nombreux stands de sucreries glacées et autres Bò Bía sucrés. Dans certaines rues, certains locaux se feront un plaisir de partager leur univers musical avec vous en mettant la musique à fond.

Bò Bía sucré
Bò Bía sucré

Et bien sûr, il ne faut pas oublier les fameuses soirées karaokés! Comme dans beaucoup d’autres pays de l’Asie du Sud-Est, le karaoké est ici quelque chose de particulièrement apprécié, et il est assez aisé de trouver un bar où vous pourrez vous époumoner à volonté sur des titres Anglophones ou Vietnamiens, ou du moins jusqu’à ce que vos cordes vocales vous fassent défaut. Plus qu’y chanter, vous pourrez aussi y boire et manger, et déprimer sur votre niveau en chant tant vos partenaires vietnamiens seront bons.

Et évidemment, le trafic surchargé rythmé au son des klaxons d’Hanoï est toujours présent. Que font tous ces gens dehors, tout le temps, sur leur mobylette autant que dans leur voiture? C’est une question que vous serez amené à vous poser, tant le trafic à Hanoï reste dense et ce de 5h du matin jusqu’à minuit. C’est comme s’ils se réveillaient en même temps que les bus commencent leurs tours!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s