Faire du vélo à Hanoï – à vos risques et périls!

Faire du vélo dans la capitale vietnamienne est à milles lieux de ce dont vous avez pu avoir l’expérience en France. Cela demande à la fois une préparation physique et une préparation mentale !

D’une part, si vous trouviez nos routes pas assez entretenues, alors vous allez être particulièrement désagréablement surpris ! Préparez vous à un tour de vélo particulièrement mouvementé, car ici les bords de route, l’endroit qui est réservé aux piétons et aux vélos, sont tellement jonchés de trous et autres caniveaux que vous aurez plus l’impression de monter à cheval que de réellement pédaler sur un vélo !

D’autre part, ne vous laissez pas avoir ! Le terrain sur lequel la ville repose est loin d’être plat ! Vous enchaînez montées, descentes et plats, et s’il est vrai que les montées n’ont rien d’impressionnantes, elles pourraient vous surprendre !

Évidemment, il vous faudra aussi faire attention au trafic, et être constamment aux aguets afin d’éviter les piétons, mais aussi les voitures ou motos garées au bord de la route. Et surtout, évitez de changer de direction au dernier moment, regardez bien derrière vous dès que vous souhaitez le faire, quitte à vous arrêter. C’est un conseil qui n’est effectivement pas uniquement pertinent au Vietnam, mais ça l’est d’autant plus ici où le trafic est toujours très dense. Croyez le ou non, en sortant à 4h30 du matin, vous verrez énormément de monde sur la route ! Certes, moins qu’en journée, mais bien plus qu’en France où les routes sont généralement désertes !

Et tout comme je vous l’avais conseillé dans l’article pour traverser la route, faites bien attention aux klaxons ! Cela ne veut pas dire que les automobilistes vietnamiens veulent votre peau, mais qu’ils sont là et souhaiteraient que vous vous colliez un peu plus à la chaussée pour vous dépasser.

Cependant, malgré le danger énorme que vous prenez en prenant votre vélo sur Hanoï, c’est une expérience unique qui vaut le coup. En plus de vous dispenser des coûts que peuvent amener la prise des bus et autres taxis, vous aurez l’occasion de voir des pans de la ville que vous ne voyez pas toujours, surtout si ,tout comme moi, vous essaierez de vous échapper des routes ultra-fréquentées pour privilégier les petites rues et éviter d’avoir trop le nez sur les pots d’échappement ! De plus, il est très agréable de faire un tour de vélo en soirée, où la température baisse et les lumières de la ville s’allument petit à petit, au fur et à mesure que le voile noir de la nuit prend possession des lieux, et où les petits restaurants commencent à s’affairer activement aux cuisines, les odeurs de nourriture extrêmement alléchantes envahissant les rues de la capitale. Et puis un peu de sport de temps en temps, ça ne fait de mal à personne !

Pro Tip: ici, le casque n’est pas obligatoire, mais essayez de vous en procurer un, on ne sait jamais!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s