Tuy Hòa, un paradis pour s’évader de la masse touristique

Tuy Hòa, la capitale de la province de Phú Yên, est une petite ville côtière entre le Sud et le Centre du Vietnam très peu fréquentée par les touristes. Ainsi, la ville, et la province de Phú Yên de manière générale, est idéale pour ceux quoi souhaitent se retrouver seuls avec eux-mêmes.

Tuy Hòa, et la province de Phú Yên de façon générale, ne sont pas des lieux très connus des touristes internationaux. En effet, ces derniers s’arrêtent souvent soit plus au Nord pour visiter Da Nang et Hoi An, soit ils ne font que traverser la province pour se rendre plus au Sud, à Nha Trang. De fait, la ville et ses alentours sont donc épargnés par les foules de touristes et ont tendance à attirer ceux qui souhaitent justement s’en éloigner et profiter d’un environnement resté sauvage. Bien sûr, le revers de ce genre d’endroit est que très peu de personnes parlent une autre langue que le Vietnamien. Ainsi, si vous souhaitez vous rendre dans la province de Phú Yên, n’oubliez pas de préparer quelques notes avec quelques bases de la langue, ou de prendre avec vous un livre de type Harraps pour apprendre quelques fondamentaux de la langue.

La ville en elle-même réunis trois différents environnements : de la plage, des montagnes ainsi que des cours d’eau provenant de la rivière Đà Rằng. Ce mélange crée divers paysages singuliers, voire poétiques, et par ce fait, la province peut réellement plaire à tout le monde, de ceux qui préfèrent se prélasser sur les plages sauvages et très peu fréquentées malgré leur charme indéniable à ceux qui préfèrent un peu plus d’aventure et qui pourront s’enfoncer dans les terres et grimper les montagnes dont le sommet donne un point de vue imprenable et à couper le souffle. En partant un peu plus dans les terres, vous pourrez aussi tomber sur des villages de minorités ethniques, une expérience unique tant ces derniers ont très rarement l’occasion de rencontrer des étrangers, contrairement à Sapa par exemple.

La meilleure période pour se rendre à Tuy Hòa est de février à juin, où vous pourrez éviter les grandes chaleurs de juillet à septembre et les possibles tempêtes de septembre à décembre. De plus, en Avril a lieu un événement majeur dans la ville de Tuy Hòa : le festival Cau Ngu. Au cours de ce festival, de nombreux événements prennent place dans la ville, de rituels religieux aux défilés en costumes traditionnels. La ville se pare alors de mille couleurs et est d’autant plus intéressante à visiter. Quand aux transports, la ville est aisément visitable à pieds, mais si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez prendre un taxi (voiture ou moto), ou louer une moto pour plus de liberté.

Voici quelques activités que vous pouvez faire à Tuy Hòa et ses alentours:
DaiLanhLa plage de Dai Lanh

1/ Un tour à la plage

A près de 11km au Nord de Tuy Hòa vous pourrez profiter de la plage de Bai Sep, une plage sauvage de sable blanc qui peint un paysage sublime, bordé de monticules rocheux.

Bien plus loin, à environ 33km au Sud de la ville, vous pourrez vous prélasser sur la plage de Bai Mon. Entourées des caps Nay et Dien, la plage de sable blanc s’avance dans l’eau turquoise de la mer, offrant un paysage de carte postal à quinconce souhaitant en profiter. A l’époque des colonies françaises, cet endroit était appelé Cap Varela. Un phare y fut construit, et est aujourd’hui un symbole local.

Un peu plus loin de la plage de Bai Mon se trouve celle de Dai Lanh, une plage si belle que l’empereur Ming Mang en a fait une gravure sur une des urnes du Temple de la Littérature de Hanoï.

Si vous êtes de passage dans la ville en Octobre et que vous aimez le surf, vous pourrez profiter des vagues de taille considérable que la mer offre à cette période de l’année.

Si vous vous éloignez un peu de la ville, que ce soit par le nord ou par le sud, vous longerez des kilomètres de plages sauvages très souvent désertes. N’hésitez pas à vous arrêter au milieu de nul part pour profiter de ces plages préservées.
manglangL’église de Mằng Lăng

2/ Visiter l’église de Mằng Lăng

Bâtiment construit en 1892 à un peu plus de 30km de Tuy Hòa sous la direction du missionnaire français La Cassagne, l’église est surtout connu pour y avoir recueilli l’écrivain jésuite Alexandre de Rhodes. Ce dernier y a d’ailleurs écrit le Cathechismus in octo dies divisus, un livre en latin qui fut le premier livre traduit en vietnamien par transcription et qui est donc à l’origine de l’alphabet national vietnamien que l’on connaît aujourd’hui. C’est un endroit très important pour la communauté catholique du Vietnam, un endroit de pèlerinage où les croyants se rassemblent pour commémorer la mort du martyre André de Phú Yên, décapité pour ses convictions religieuses pendant la grande chasse aux catholiques en 1644. Si l’église, de style néo-gothique, n’est pas très grande, elle est entourée d’une nature plutôt dense, de jardins verdoyants et de grands palmiers, un contraste très beaux. De plus, la fraîcheur de l’enceinte de l’église ne peut qu’être agréable si vous vous y rendez l’été.
nui-da-bia_jpgLe mont Da Bia

3/ Trekking / Randonnée

Effectuer une randonnée pour grimper le mont Thap Nhan vous permettre d’accéder à la tour Cham, ruine de l’ancien royaume de Champa autrefois si puissant. Si cette dernière est bien moins connue que le sanctuaire Cham de Pô Nagar à Nha Trang, elle n’en reste pas moins un lieu qu’il faut absolument visiter si vous êtes de passage à Tuy Hoa, d’autant plus que vous pourrez profiter pleinement du magnifique point de vue sur la ville, loin des masses touristiques que vous risquez de croiser à Nha Trang. L’endroit, emblématique pour la ville de Tuy Hoa, est d’autant plus beau le soir car totalement illuminé.

Vous pouvez aussi monter la montagne de Da Bia qui de ses 700m d’altitude est la plus haute montagne de Tuy Hoa. Au sommet de la montagne se détache du paysage un énorme rocher de calcaire qui semble déchirer la jungle qui l’entoure. Inratable, monter jusqu’au dit rocher vous permettra d’avoir une vue incroyable sur la baie de Vung Ro et des plages proches.
Gành-Đá-ĐĩaLe récif de Ganh Da Dia

4/ Partir à la découverte de Ganh da Dia…

A 40km au nord de Tuy Hoa se trouve le récif de Da Dia, une merveille de la nature en terme de géologie. En effet, le récif de Da Dia consiste en des colonnes de basaltes de toutes formes et tailles, formations naturelles dû au refroidissement brusque d’amas de lave rentré en contact avec la mer. L’endroit est très réputé au Vietnam, tant il est singulier. Pour vous y rendre, il est conseillé de louer une moto et de longer la cote, plus que de prendre l’autoroute. Vous pourrez d’ailleurs de cette façon choisir de vous arrêter en route pour profiter de la plage sauvage et déserte.

hohocramLes chutes de Hồ Hóc Răm

5/ …Redescendre sur Hồ Hóc Răm…

Les chutes de Hồ Hóc Răm, à un peu moins de 30km au sud de Tuy Hoa, sont de magnifiques chutes en escaliers où vous pourrez vous baigner si vous le souhaitez; Une bonne alternative à la baignade pour ceux qui n’aiment pas plonger dans des eaux salées!

vung-roLa baie de Vung Ro

5/ Puis partir pour la baie de Vung Ro

La baie de Vung Ro, à plus de 30km de Tuy Hòa et à environ 6km du cap de Dai Lanh, offre un décor pittoresque et singulier par ses centaines de maisons flottantes, parfait pour prendre de magnifiques photos et pour en savoir plus sur la vie des locaux, qui vivent en majorité de la pêche.

bònebíttếtBo ne bit tet

6/ Et qu’en est-il de la nourriture locale?

Tuy Hòa étant une ville côtière, les spécialités culinaires tournent autour du poisson et des fruits de mer, tel que des plats à base de thon, de crabe ou de méduse. Vous pouvez aussi y manger les plats vietnamiens que l’on trouve un peu partout, tel que le pho ou le bun bo hue, ou encore le bo ne bit tet, un steak de bœuf servi avec un œuf à la poêle, des boules de viandes vietnamiennes, des frittes, de la mayonnaise (maison), le tout se noyant dans le jus du steak, servi avec du pain.

Les prix ici sont plus qu’abordables, que ce soit pour la nourriture, les logements ou les transports.

Pour s’y rendre, plusieurs solutions s’offrent à vous:

– Prendre l’avion pour l’aéroport de Dong Tac de Hanoï ou Ho Chi Minh Ville;
– Prendre le train qui s’arrête dans la ville de Hanoï (25h de trajet) ou Ho Chi Minh Ville (11h de trajet);
– Prendre un bus d’Hanoï ou Ho Chi Minh Ville – la ville est traversée par l’autoroute qui connecte les deux villes.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s